Accueil > Actualité

Un Leclerc à Feignies...

Le maire d’Hautmont a voulu faire entendre sa voix, ou plutôt celle de son idéologie libérale sur le sujet. Ce discours est en effet cohérent avec ses autres crédos : il est pour le travail du dimanche, il est contre la taxe sur les immenses enseignes des commerces et surtout il est contre « l’agglo » pour des raisons personnelles.

Peu lui importe la proximité et les contacts humains qu’entretiennent les petits commerces, pierres angulaires du vivre-ensemble. Le maire d’Hautmont a toujours, autant dans son discours que dans ses actes, fait l’apologie du pouvoir de grandes entreprises qui ne voient que leurs intérêts financiers à court terme. C’est son pont de vue, je ne le partage pas !