Accueil > Actualité

Edito du N°2

En 3 mois deux événements majeurs ont retenu votre attention : l’annonce de l’éventuelle installation de 5 familles de Roms à Hautmont et la venue de 150 caravanes de gens du voyage. A chaque fois le maire d’Hautmont a eu une attitude violente et inappropriée. Pis il a provoqué des réactions violentes en manipulant la vérité et en utilisant la peur de l’autre.

Je veux réaffirmer les valeurs qui animent mon engagement :

- Je ne peux accepter que des femmes et des hommes soient parqués dans des conditions inacceptables. Les Roms ont fui les persécutions subies dans leur pays et nous devons les traiter avec humanité, même si cela pose des problèmes qu’un élu responsable doit prendre en compte. Avec mon équipe, je suis allé à votre rencontre pour confronter nos points de vue. Pour être juste et respectueux de tous, j’ai obtenu que le sous-préfet règle ces installations au cas par cas avec tous les maires du territoire.

- Récemment un regroupement de gens du voyage, occupant habituellement les friches Usinor de Louvroil s’est installé sur les friches Cockerill. Ces gens du voyage, Français, nomades, ont des métiers comme couvreurs, élagueurs etc…, ils demandent à payer pour l’eau, l’électricité et l’enlèvement des ordures. Quand des communes les accueillent gracieusement, ils font un don au CCAS. Encore une fois que de contre vérités jetées à la population et d’amalgames scandaleux. Devraient-ils voyager en bateau pour être mieux accueillis à Hautmont ?

Lors de la réunion publique du 20 septembre, le maire a évoqué « pêle-mêle » les Roms, les gens du voyage et l’intercommunalité. On appelle aussi cela de l’enfumage ! On prend des sujets qui n’ont rien avoir l’un avec l’autre, on mélange, on agite et ça chauffe ! Mais rien n’est résolu et pendant ce temps là on n’a pas parlé d’autres sujets qui préoccupent réellement les Hautmontois !