Accueil > Historique > 1998

Budget 98

Nous, Elus Socialistes au Conseil Municipal d’Hautmont, votons contre le Budget 98 présenté par le Maire

Nous pratiquons, au sein de ce Conseil, une opposition constructive et donc lorsqu’une délibération nous semble conforme à ce que nous souhaitons pour notre ville, nous la votons ; encore que la plupart du temps les éléments qui nous sont donnés sont tellement "légers" que nous aurions souvent motif à nous abstenir pour manque d’information !!

Quant à ce budget, nous ne pouvons que nous y opposer : il traduit la ligne politique suivie par la majorité Municipale depuis 1989, c’est à dire une politique de façade, basée sur la ségrégation et ne répondant pas aux aspirations des Hautmontois.

Les investissements consacrés au centre ville ne sauraient justifier l’abandon d’autres investissements tout aussi important pour notre ville comme les associations sportives en particulier qui pour bien fonctionner ont besoin de moyens importants ou comme les écoles constituant une des attributions majeures de la commune et ce ne sont pas quelques travaux ici ou là qui masqueront le vide désastreux dans ce domaine depuis des années.Le Maire prend cette année l’exemple de l’énorme investissement que constituent les travaux à la piscine !!! Il faut dire que depuis 9 ans rien ou presque n’y était fait.Le comble fut atteint lorsque lors du Conseil ou le Maire annonça ces travaux financés sans subvention ou il avoua "trouver saumâtre de devoir payer plein pot" ; on aura compris que pour une fois que des travaux concernent directement la population, en particulier jeune, cela lui fait mal de devoir dépenser de l’argent !!

L’emploi pourrait être un chapitre important de ce budget or, non seulement le personnel municipal est en constante diminution et les services à la population qui vont avec (! !), mais l’opportunité de créer des emplois jeunes pour un coût municipal réduit (20% de la rémunération) n’est pas saisie avec des justifications à la limite de l’injure pour les jeunes concernés.

La part de ce budget à l’intercommunalité est évidemment un sujet sensible : comment justifier la parcellisation de l’intercommunalité avec les coûts supplémentaires induits ; comment justifier d’emmener nos ordures à St Saulve ; comment justifier les procédures uniquement motivées par une haine maladive du SIVS et de la CCVS ; comment justifier que ces procédures aient empêché les début des travaux de mise aux normes de la centrale d’incinération depuis 6 mois , au moment même ou, partout en France , on nous explique que les vieilles installations polluent, sont dangereuses et qu’ils faut les transformer !!

Ce budget traduit un mépris pour une population en difficulté qui demande autre chose .

Nous ne pouvons donc que voter contre.