Accueil > Hautmont comme on l’aime

Vous avez dit "épicerie solidaire" ?

Pourquoi une épicerie solidaire ?

Nous sommes allés rencontrer les responsables d’une épicerie solidaire et nous avons pu observer son fonctionnement avec un petit groupe de personnes qui ayant eu recours à d’autres aides humanitaires, exprimaient leurs sentiments d’humiliation et la honte qu’ils ressentent de devoir mendier, se soumettre, se justifier : « Derrière chaque bénéficiaire se cache un citoyen qui veut être reconnu comme une personne à part entière » « une société qui nous considère comme des assistés, des profiteurs » « des systèmes d’aides dévalorisants » « des critères à l’embauche excluants » « l’impression d ’être abandonnés » « des accueils non personnalisés qui ne permettent pas la confidentialité... »
— 

Une épicerie solidaire pour qui et pour combien de temps ?
- pour des personnes en situation financière difficile, suivies et envoyées par le travailleur social.
- pour un temps déterminé.
- avec la participation financière à l’achat des denrées de 10% du coût des produits choisis

—  Que produit l’espace social « Epicerie Solidaire » ? l’usager est avant tout un adhérent à l’association (2 €/an) ; il peut émettre une opinion, participer au conseil d’administration (CA) ou au bureau. Parmi les actions proposées citons :

- l’accomplissement d’un projet personnel favorisant le retour à l’équilibre financier (contractualisé avec le travailleur social)

- la mise en œuvre d’ateliers collectifs ciblés (organisation assurée par les salariés en contrats aidés de l’épicerie), avec la participation de bénévoles, d’intervenants.

- la participation fortement conseillée des usagers,par exemple : préparation des décors de Noël,astuces partagées (l’art d’accommoder les restes) à prétexte à discussion sur l’éducation des enfants ;
- mutualisation des ressources : co-voiturage, échanges de services, convivialité (petits cafés, échanges...)
— 

Un autre exemple :

« Au marché Conté » à Bourg-en-Bresse

Ouverte depuis 2007, elle s’est mise en place avec les associations d’insertion et le CCAS. Elle propose de l’épicerie mais aussi des produits d’hygiène. On y trouve également un atelier cuisine, l’objectif étant de développer autant que possible les liens sociaux. L’animatrice avec des bénévoles de cet atelier, mise beaucoup sur les contacts qu’ils peuvent établir : « L’objectif des discussions est aussi de repérer les personnes en grande difficulté au niveau de l’alimentation, de la santé, ou de l’emploi . Une mise en lien avec les structures existantes leur est proposée ». Enfin, l’épicerie dispose d’un « Point info emploi » où les bénéficiaires sont accompagnés par les responsables et les bénévoles dans leur recherche de travail.